mercredi 6 juillet 2011

L’Américain ATK et l’Européen Astrium au secours de la NASA ?

Photos : rke
[ Cape Canaveral, July 5th 2011, © rke, english below this news ] – Le projet est connu depuis quelques mois, mais il revient sur le tapis à Cap Canaveral. L’entreprise américaine ATK (www.atk.com) et Astrium ont annoncé un projet de nouveau lanceur, pour envoyer des astronautes américains vers la Station spatiale internationale (ISS). Baptisé Liberty, celui-ci serait composé d'un premier étage à poudre identique à celui partiellement développé par ATK pour feu le projet Ares 1 et d'un deuxième étage à carburant liquide qui ne serait autre que le corps principal de la fusée européenne Ariane 5, avec son moteur Vulcain. Autrement dit, un bout de booster de navette et un bout d’Ariane.
Avec ce projet, ATK et Astrium entrent dans une compétition déjà engagée par Space X, Boeing et Lockheed Martin. Hélas, la NASA a rejeté la proposition américano-européenne en avril dernier, mais Charles Boden, le big-boss de l’agence spatiale US a annoncé récemment au Bourget que le projet avait des chances d’être remis au goût du jour lors d’un prochain cycle de sélection prévu l’an prochain. En tous cas, ici, à Cap Canaveral ATK y croit encore, si non ils ne seraient pas présents. Ne serait-ce pas là la meilleure solution ?

ATK et Astrium sont bien là !
The American ATK and the European Astrium in help from NASA ?
The project has been known for some months, but it comes up in Cape Canaveral. The U.S. company ATK (www.atk.com) and Astrium has announced a new launch vehicle to send U.S. astronauts to the International Space Station (ISS). Called Liberty, it would consist of a first floor powder identical to that developed by ATK in part to fire the project Ares 1 and a second stage liquid fuel that none other than the main body of the European rocket Ariane 5's Vulcain engine. In other words, a piece of shuttle booster and a piece of Ariane.
With this project, and Astrium ATK enter a competition already committed by Space X, Boeing and Lockheed Martin. Sorry, NASA has rejected the proposed European-American in April, but Charles Boden, the big-boss of the U.S. space agency announced recently at Le Bourget that this project to be revived during a next round of selection expected next year. In any case, here in Cape Canaveral, ATK believes even if not they would not be present. Would not this the best solution ?

NASA-MPCV : la nouvelle capsule habité Orion présentée à Cap Canaveral

La cabine Orion en arrière plan et
la maquette du cone-protecteur
(en blanc) - Photos : rke

[ Cape Canaveral, July 6th 2011, © rke, english below this news ] – Voilà qui nous fait plaisir. La NASA a présenté au Kennedy Space Center (dans le centre des visiteurs puis sur le site de presse de lancement des navettes), la capsule Orion qui a été testée récemment. Enfin du réel. Pour résumer, disons que ce nouveau vaisseau habité est une descendance du nouveau programme lunaire abandonné par le président Barack Obama l’an passé. Je m’explique. De forme conique, Orion aurait dû constituer le sommet de la fusée Ares I au bout de laquelle six astronautes auraient dû prendre place dans une future mission sur la Lune. Or, au lieu de purement et simplement abandonner le projet (qui au départ s’appelait Constellation), la NASA l’a en quelque sorte ressuscité sous le nom de MPCV (Multi Purpose Crew Vehicle). De sorte que tous les tests qui avaient été réalisés jusque-là avec Orion sont repris pour développer la même capsule, mais, au lieu de filer vers la Lune, elle est utilisée pour atteindre la Station Spatiale Internationale autour de la Terre. En fait, c’est du pareil au même, sauf que la cabine, qui garde le même nom qu’auparavant, est employée à des fins moins gourmandes que d’atteindre la Lune.
De forme conique, disais-je, cette capsule ne paie pas de mine à première vue. Pourtant, elle bénéficie à la fois des retombées technologiques des cabines Apollo, des développements de la navette (bouclier, nouveaux matériaux), d’une avionique (pilotage, commandes) moderne ainsi que d’une structure beaucoup plus fiables que les ex-vaisseaux Apollo. De plus, la sécurité en est grandement améliorée, du fait que la cabine sera « enveloppée » totalement par une sorte de chapeau (Launch Abort System), qui, en cas de pépin éjecte la cabine conique avec davantage de fiabilité en cas de pépins lors du lancement. Des test on déjà été entrepris pour éjecter cette « tour de sauvetage » et pour le parachute d’Orion.

- Aout Orion : click here
- MPCV program : click here

Hello ! Je suis content de voir que
la NASA pense à nous présenter
quelque chose de concret.
- photo : jh
NASA-MPCV : the show of the new Orion manned capsule in Cape Canaveral
Ah, I’m happy. At the Kennedy Space Center NASA (in the Visitor Center and on the Press site), the Orion capsule that has been tested recently. Finally, the genuine. First of all, this new manned spacecraft is a progeny of the new lunar program retired by President Barack Obama last year. Let me explain. Cone-shaped Orion should be the top of the Ares I rocket at the end of which six astronauts should have taken place in a future mission to the Moon. Now, instead of simply abandon the project (originally called Constellation), NASA has somehow risen to as MPCV (Multi Purpose Vehicle Crew). So that all tests that had been made so far with Orion are taken to develop the same capsule, but instead of spinning to the Moon, it is used to reach the International Space Station around the Earth. In fact, it's all the same, except that the cabin, which keeps the same name as before, is used for less intensive than reaching the moon.
Le système de sauvetage d'Orion.
- Photo : rke
Conical in shape, I said, this capsule does not look at first sight. However, it benefits both the spin-off booths Apollo, developments of the shuttle (shield, new materials), avionics (steering commands) and a modern structure much more reliable than the ex-vessel Apollo. In addition, security is greatly improved, because the cabin will be « wrapped » by a kind of totally hat (Launch Abort System), which, if seed cone ejects the cabin with more reliability in case of problems during launch. The test is already under way to eject this "rescue tower" and the Orion parachute.


video : how to go to the KSC Press Site